Task8interviewofaworldchampion

Samedi 5 août: 8e manche - trois pilotes au but

La dernière manche de la compétition est terminée avec trois pilotes au but - en effet, les même trois pilotes qui monteront sur le podium pour les médailles demain. Le premier au but c'est Jacques Bott (FRA) qui va prendre la médaille d'argent demain.  Deuxième au but était Franz Pacheiner (AUT) qui va prendre la médaille bronze demain. Et le troisième, Manfred Ruhmer (AUT) qui devient le 2017 FAI Champion du Monde en Delta Classe 2, encore une fois.  Le quatrième adversaire, Steve Cox (SUI) a atterri hors terrain aujourd'hui.

Les conditions météo étaient difficile aujourd'hui, dès le décollage. Il y avait des rafalles, des thermiques et dusts sur l'aérodrome et le vent passait de l'ouest au nord.  En conséquence, la manche pour la Class 5 a été annulée avant le décollage.  Pour les Class 2, la moitié a décollé dans des conditions plus en plus turbulentes. Deux pilotes ont choisi de rester au sol.  Les deux derniers ont décollé quand les conditions étaient un peu plus calme.  En l'air, les thermiques marchait très bien.  Malheureusement, peu après la start, le gps de Guenther Obweger (SUI) ne marchait plus et il a atterit près de l'aérodrome. 

Pour la première partie de la course; Manfred et Steve était ensemble quelques kilometres devant Jacques et Franz.  Puis ils sont arrivés au passage le plus difficile vers Ancelle:  il y avait un vent fort qui soufflait par la vallée de Corps sur le col Bayard. Manfred a dit: "C'était un vol en delta 'hard-core'. C'était vraiment intéressant de voler sous le vent qui soufflait à 50kh. On a eu de la turbulence 'full-on' et on montait super bien!"  Manfred s'est senti en bonne sécurité dans son harmac d'un delta Class 2.   Mais Steve ne l'a pas trouvé si bon; "J'étais trop bas, j'étais sous le vent, il y avait du vent fort et c'était très turbulent.  Donc j'ai choisi de m'éloigner des montagnes et de ne pas rester dans la course avec mon aile agé de 20 ans!  Pour moi c'était niveau 3, donc j'ai décidé d'atterrir."

Pour Jacques, il a su qu'il devait gagner de l'altitude pour éviter de rester sous le vent avec un vent en face de 50kph. Il a dit que l'année passée, au même endroit, il a pris une route plus sûre. "Mais j'ai perdu du temps.  Donc cette année j'ai pris la route directe.  Ce n'était pas le jour aujourd'hui à faire cela!"  Il s'est senti sen sécurité dans son Swiftlight plus moderne avec les gouvernes de winglets pour plus de contrôle. En même temps, Franz a trouvé les seules difficulté au décollage en remorqué et à la start: "J'étais trop bas à la start, donc j'ai commencé en retard.  J'étais étonné de rattraper les autres sur la course et d'arriver en deuxième! Et ma compétence en navigation s'est améliorée aussi!"

Les resultats prévisionnel sont déjà publié.  On aparticipe un grand barbécue ce soir et la cérémonie de clôture et la remise de prix demain matin à 10h.